Smartphone Pliable : quel téléphone intelligent avec écran pliable posséder en 2019

Il semble clair que 2019 va être l’année du téléphone intelligent pliable : du la marque coréenne Galaxy X (ou est-ce le Galaxy F ?) à un redémarrage potentiel de Motorola Razr, il semble que quasiment tous les fabricants de téléphones soient occupés à travailler sur l’innovation. Nous avons déjà vu quelques démos de l’innovation en action – quoiqu’assez brèves – et voici tout ce que nous savons sur le sujet. Si vous aimez l’idée d’un smartphone ecran pliable, alors vous feriez mieux d’économiser, vue les coûts annoncés !

LE SAMSUNG GALAXY X, LE FUTUR ROI DES SMARTPHONES PLIABLES ?

Grâce à une démo à la conférence des programmeurs de la marque coréenne, nous avons maintenant une meilleure idée de ce à quoi le la marque coréenne Galaxy X va ressembler : petit et gros. Malheureusement, nous n’avons pas pu mettre la main sur l’appareil lors de cet événement ou lors de l’exposition à huis clos du CES 2019, ce qui suggère qu’il y a encore un peu de travail à faire à ce sujet. Nous savons que la marque coréenne va contacter l’écran « Infinity Flex Display », et il fera son sentier dans plusieurs outils dans le futur. Cependant, nous ne connaissons toujours pas l’appellation du smartphone ecran pliable… il peut s’agir du Galaxy X ou du Galaxy F… ou sans doute de quelque chose d’entièrement différent. Selon ce que nous pouvons dire, l’avant du Galaxy X possède deux écrans de 4, 6 pouces, qui deviennent une tablette de 7, 29 pouces une fois pliée. L’arrière de l’appareil dispose d’un troisième écran de 3, 5 pouces qui sert à le voir même une fois replié. Ceci indique que l’appareil fonctionnera par l’intermédiaire d’une série de importants complexes. Essentiellement, c’est un gadget qui peut faire la transition entre un téléphone intelligent et une tablette, quelque chose dont les programmeurs pourront tirer parti en passant par le nouveau logiciel One UI de la marque coréenne. Pour ce qui est du moment où nous pouvons nous attendre à en voir et en entendre plus, les derniers bruits de couloir de l’industrie disent que le téléphone intelligent sera présenté sous une forme plus finie à la CMM 2019 en février, mais qu’il peut ne pas être mis sur le marché avant plusieurs mois après cela. Quant aux prix en Europe pour le la marque coréenne Galaxy X et les prix ailleurs dans le monde, nous avons entendu dire qu’un tarif d’au moins 1 600 euros est à consacrer. Être un early adopter n’a jamais été bon marché, et cela encore moins avec le smartphone pliable.

À quoi va ressembler le nouveau téléphone intelligent Motorola RAZR écran pliable ?

L’époque du Razr originel est bien loin. À l’époque, la téléphonie se découpait en plusieurs segments qui s’appuyaient non pas simplement sur le prix comme aujourd’hui, mais également sur l’usage. Nous nous souvenons encore qu’il y avait des téléphones (ou PDAPhone) pour travailler, comme les BlackBerry Bold ou Curve, des téléphones pour retrouver tous les contenus multimédias, comme l’œuvre N de Nokia, et les téléphones joyaux pour les esthètes, comme les Black Chocolate chez LG ou le Razr chez Motorola. Aujourd’hui, cette segmentation est dépassée. On parle surtout de prix, et même de hauteur d’écran (et encore). Il y a évidemment des exceptions. Nous vous invitons d’ailleurs, dans les commentaires à ajouter les vôtres. Celle qui nous apparaît la plus évidente est l’œuvre W chez la marque coréenne, ces téléphones de nouvelles générations à clapet très haut de gamme avec deux écrans tactiles (le dernier du mois est le W2019) qui sont vendus surtout en Chine. Ce sont des terminaux haut de gamme et ostentatoires qui peuvent rappeler les téléphones joyaux d’époque. Mais Motorola peut remettre ce segment au goût du jour. Mi-janvier, nous rapportions dans nos colonnes l’obtention par Motorola d’un brevet auprès de l’organisme européen de de la propriété intellectuelle, l’EUIPO. Ce brevet dévoilait ce qui peut être une version « 2019 » de l’emblématique Razr. Sa spécificité : il se fonde sur un design clamshell et un écran pliable vers l’intérieur. Plié, le téléphone intelligent est relativement petit, à l’image des poudriers qui ont énormément inspiré les designers de téléphones. Ce brevet a fait beaucoup de bruits, car il modernise le clamshell. Et s’il venait à devenir réalité (et si aucun concurrent n’en sort un avant), cela peut être le début d’un nouveau segment (ou de son retour pour être d’avantage précis). Pour en être sûr, nous vous invitons à voir sur le concept créé par un designer nommé Sarang Sheth qu’il a mis en ligne sur le site Yanko Design. Ce concept se fonde sur le brevet de Motorola en lui donnant un peu plus de corps. Nous découvrons ainsi ce que peut être le nouveau Razr. Ce concept ne répond pas à toutes les questions. Notamment sur l’emplacement du lecteur d’empreinte digitale (sans doute sous le logo de la marque) et des senseurs photo (principal et webcam). Nous en regardons un, mais pas deux. D’un autre côté, le designer a fait certains choix, notamment sur la charnière qui nous semble un peu irréaliste. Mais le produit est très élégant et ne sacrifie pas la surface d’écran. Espérons que Motorola verra ces graphiques. Et qu’ils convaincront la marque d’essayer cette aventure (avant que quelqu’un d’autre ne le fasse).

Apple : Un iPhone Pliable En Préparation pour l’année 2019 en France et en Europe

Après la marque coréenne, c’est au tour d’Apple de faire l’actualité avec un téléphone intelligent pliable. En effectivement quelques semaines après que son concurrent a dévoilé son Infinity Flex Display, la firme à la pomme s’est fait préciser grâce à un brevet déniché par Patently Apple qui décrit, parmi d’autres choses, un mobile pliable ayant un écran couvert d’une couche protectrice en accord avec la forme de l’appareil. ‘ Ce jargon (maintenant pas toujours traduit dans sa forme juridique la plus juste) est accompagné de plusieurs dessins d’après lesquels on devine un iPhone pouvant de plier avec l’écran face extérieure et un autre pouvant se plier avec l’écran à l’intérieur (manière bouquin). Le langage alambiqué employé a en réalité à voir avec la nature du brevet. En effectivement, ‘ l’appareil pliable ‘ existe pour illustrer la véritable ‘ invention ‘ : un revêtement d’écran compétente pour s’adapter à une pliure et de ‘ maintenir un calibrage de défense uniforme sur tout l’écran ‘. Mais le fait qu’Apple décrive un tel cas de figure montre bien que la firme réfléchit au développement de ce type d’appareil. Cette preuve de plus ne devrait pas surprendre grand monde, car, premièrement, il est clair qu’Apple comme tous les autres collaborateurs s’intéresse à ce genre d’innovation, même théoriquement. La preuve, ZTE aussi a déposé un brevet sur le même sujet très récemment. Deuxièmement, comme l’explique Patently Apple, ce n’est franchement pas la première fois que Apple accumule un brevet ayant rapport de près ou de loin avec des écrans flexibles. Depuis 2012, des dossiers font mention de tels outils, avec un brevet en 2014 qui ne laissait que peu de doutes. Bien évidemment un brevet ne signifie une nouvelle fois pas qu’un produit idoine sortira dans les prochaines années, mais l’innovation est bel et bien là, la marque coréenne l’a prouvé. Et d’ailleurs, il n’est pas exclu que, comme aujourd’hui, Apple s’alimente chez son concurrent si la firme elle aussi finit par adopter les écrans pliables. Entre autre, le meilleur site sur le smartphone pliable est aussi : https://www.odeurasie.com.